Princesse.

 

Elle est debout, habitée du dedans par la Lumière qui vient d’En Haut. Son port est noble et son vêtement somptueux. Nulle vulgarité ne peut tenir, même un instant, sous son regard. Un tableau dans le tableau compose avec le bord droit de la toile comme une bannière qu’elle porte vers nous.

Honte à toutes ces civilisations qui, pendant tant de milliers d’années, ont méconnu que chaque femme pourrait être, avant tout, un lien fragile et précieux entre l’Au-delà et nous.

Vraie prêtresse et vraie initiée, lien vital avec les Hauteurs oubliées, oui, toute jeune fille et toute femme peut et doit être, en Vérité, une Princesse habitée du dedans par la Lumière qui vient d’En Haut.

 

 

 

Texte de Jacques Atlan

précédent <=> suivant